3 jours au congrès de l’APEMU : une sorte d’Ode à la joie pédagogique

capture-decran-2016-10-27-a-15-44-43

(billet en forme de medley) 

J’ai reçu une lettre, il y a un mois peut-être, m’invitant à participer au congrès bi-annuel de l’APEMU (Association des Professeurs d’Education MUsicale) qui se déroulait cette année à Lyon, du 20 au 22 octobre. Intrigué par ces quelques 200 profs de musique qui sacrifient leurs trois premiers jours de vacances pour traverser la France et se retrouver dans un congrès pour parler éducation musicale et pédagogie, j’ai accepté l’invitation et ai eu le plaisir d’y animer quelques ateliers.

Et je ne regrette rien… ce fut trois jours bien remplis. Remplis de pédagogie, de réflexion et de discussion, avec des gens enthousiastes. Une sorte d’ode à la joie pédagogique, avec des profs qui cherchent, qui essaient, qui partagent, qui remettent en question (et la boucle reprend). Certains ateliers orientés musique (techniques de chant, percussions, beatbox, …) mais aussi des ateliers pour réfléchir sur la pédagogie en général (coopération à l’école, évaluation, ludification, jeu de rôles en classe, classe inversée, …). De quoi être certain que l’éducation musicale et ceux qui l’enseignent ont un rôle important à jouer dans les défis actuels de l’école.

Mais également trois jours remplis de musique aussi, parce qu’un congrès de profs d’éducation musicale, ça n’est pas tout à fait un congrès comme les autres… ça chante, ça joue, ça fait des soirées auto-animées par les participants et avec pas mal de feeling et de décibels. D’autant plus que, très fiers de leurs vignobles et de leurs Côtes-du-Rhône (tant mieux pour nous), les lyonnais n’ont pas oublié de nous faire découvrir les saveurs locales.

Il faut dire que ce n’était pas non plus n’importe quelle année pour l’APEMU, et que parmi les chants  entendus ce sont de nombreux Happy birthday qui ont résonné pour cette jeune dame qui fêtait ses 70 ans.

Et la force de l’histoire de l’APEMU, on la comprend bien vite même lorsqu’on vient de débarquer. Des jeunes profs fraîchement nommés, d’autres un peu mois jeunes mais nouvellement adhérents, tous ont pu compter sur la mémoire des membres historiques et toujours prompts à parler d’un temps que les adhérents depuis moins de vingt ans ne peuvent pas connaître. Mais le temps ne fait rien à l’affaire, quand on est bon, on est bon.

Et les membres de l’APEMU, peu importe leur ancienneté dans l’équipe, sont sacrément bons en organisation. Des dizaines d’ateliers, des conférences, des interventions d’acteurs institutionnels, des temps conviviaux et informels : un programme riche et varié mais qu’il fallait tenir, donc spéciale dédicace à ceux qui ont organisé l’évènement (Anne-Claire et Isabelle en première ligne).

Si bien qu’à la fin des trois jours, sur les marches du collège qui nous accueillait, personne n’avait vraiment envie de se quitter. On s’est donc dit rendez-vous dans deux ans, pour le prochain congrès.

Logann VINCE

____

Visitez le site de l’APEMU : http://apemu.fr

…. et une deuxième spéciale dédicace à tous les copains profs du groupe #edmus revus (ou vus pour la première fois) à cette occasion, qui étaient présents comme animateurs d’ateliers ou comme participants. Leurs propositions pédagogiques sont à la fois :
… délirantes
… innovantes
… intéressantes
… inspirantes.
Alors si ce n’est pas déjà fait, courez sur Twitter et suivez la balise #edmus pour découvrir toutes leurs publications.
Lisez aussi le compte-rendu de Véronique du groupe #edmus ici.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s